dimanche 2 septembre 2012

Le sport : facteur de bien-être !


Le MR est absolument convaincu que pour bien vivre, collectivement et individuellement, il faut en premier lieu bien être.

C’est cela aussi le Libéralisme : une doctrine qui veut une émancipation individuelle, comme facteur favorable au vivre ensemble.

En résumé, pour qu’une collectivité vive en harmonie, il faut que chacun de ses membres soit heureux lui-même.

Le bonheur est par essence une notion abstraite et complexe, mais il est indéniable que plusieurs éléments en font partie : une vie de famille épanouie, des amis sur qui l’on peut compter, une bonne santé, une vie professionnelle enrichissante, le moins de problèmes possible, etc.


Or le sport est un des éléments qui, selon nous, participe à cet équilibre dans la vie de chacun. Il contribue au bien-être physique grâce à l’activité qu’il procure, mais il favorise aussi le développement des relations sociales et promeut certaines valeurs essentielles.

Il est important de rappeler qu’en raison de notre mode de vie de plus en plus sédentarisé, une activité physique régulière s’impose. Cela contribue au maintien de notre santé, alors ne lésinons pas sur les efforts ! Comme ne le dit pas l’adage : Il faut souffrir pour être en bonne santé !

Le sport est également un vecteur de valeurs importantes aux yeux des Libéraux : le goût de l’effort, la ténacité, le don de soi, l’investissement personnel, le dépassement de soi, etc.

Promouvoir le sport, c’est aussi promouvoir ces valeurs. Cela nous apparaît essentiel dans un monde qui tend à perdre ses repères.

Le sport, c’est aussi un des hauts lieux de socialisation.
Qu’il soit individuel ou collectif, le sport est bien souvent pratiqué dans un club où l’on rencontre des personnes de tout milieu social confondu, d’un  âge différent, d’une autre philosophie/religion, etc.

Un club de sport est un lieu de rencontres enrichissantes qui, sans doute, ne pourraient pas avoir lieu en dehors de celui-ci.

Vous l’avez compris, les Libéraux louviérois veulent défendre, développer et promouvoir le sport pour de multiples raisons.

Pour le MR, la Ville doit jouer un rôle de soutien à tous les clubs sportifs en distinguant bien l'élitisme du loisir.
La Louvière compte une véritable tradition sportive.
En effet, de multiples champions sont issus de notre Cité et ont porté bien haut les couleurs de notre Ville.
Mais il existe tant d'autres pratiquants, des plus jeunes aux plus âgés, qui méritent de s'adonner à leur passion dans de bonnes conditions....
Nous devons être capables de mettre à disposition des sportifs, qu’ils soient en herbe ou confirmés, des infrastructures susceptibles de pouvoir les accueillir dans des conditions telles qu’ils puissent progresser et y venir avec plaisir.
De même, l’offre sportive doit être élargie et accessible à tous.

Tous les sports pour tous !
L’abandon d’une pratique sportive est parfois la conséquence d’une impossibilité de se déplacer pour pratiquer son activité.

En concertation avec les services publics, voire certains services privés, des bus circulant sur le territoire de notre commune pourraient desservir les lieux d’entraînement ou de compétition.
C’est cela aussi faciliter l’accès au sport.

Le sport doit également être mis en relation avec l’école car elle est aussi le lieu idéal pour permettre à TOUS les jeunes de pratiquer différents sports et d’orienter leur choix personnel vers une discipline déjà essayée.

Lors de la mandature écoulée, un effort important a déjà été consenti. Nous avons ouvert une nouvelle piscine communale, le Point d’eau, très moderne, qui dispose d’infrastructures de pointe permettant la pratique de nombreuses activités sportives différentes.

De nombreux clubs se sont d’ailleurs constitués autour de cette piscine et nous nous en réjouissons, car cela démontre l’efficacité de notre politique.

Pour cette raison, outre l’investissement qu’il faut continuer à engager dans la rénovation des infrastructures sportives, nous souhaitons mettre en place une journée « sport à l’école ».

Cette journée serait l’occasion de sensibiliser nos enfants à la pratique sportive, mais aussi à la découverte de certains sports parfois moins connus qu’ils pourraient pratiquer dans leur environnement immédiat.

Nous avons aussi le devoir de faciliter la vie des clubs sportifs.
C’est pourquoi, si vous nous accordez votre confiance, nous inciterons les écoles à ouvrir leurs portes à ces clubs, afin qu’ils puissent profiter de leurs infrastructures en dehors des heures de cours.

Sur un plan plus institutionnel, nous proposons d’établir de véritables relations entre les structures sportives publiques (SPJ & l'Adeps) et la Maison du Sport.

Une meilleure collaboration, une meilleure communication, voilà les maîtres mots qui doivent baliser la politique sportive.

Enfin, nous voulons que les sportifs professionnels de renom, issus de notre ville servent d’exemples pour nos jeunes.
Nous voulons axer une campagne de communication destinée à promouvoir le sport.

Comme nous l’avons déjà mentionné dans un chapitre précédent, le sport n’est pas réservé uniquement aux jeunes et aux valides.

La modernisation des infrastructures doit englober une réflexion en vue de faciliter sa pratique par les personnes âgées et par les personnes moins valides, parce que le sport est facteur de bien-être et que ce dernier doit être à la portée de tous.

En matière de sport, la ville doit faire preuve d’une générosité émancipatrice ! A minima, c’est la volonté ferme du MR de tout mettre en œuvre pour y parvenir.

Pour que ces souhaits deviennent réalités, nous avons besoin de votre soutien le 14 octobre!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire