mercredi 27 février 2013

La Strada: une chance pour La Louvière, une chance pour ses commerçants



A La Louvière, les choses changent depuis plusieurs années maintenant et la ville évolue. Nous nous sommes dotés d’un nouveau cœur de ville qui bouleverse profondément l’image de la cité. Fini la ville passéiste, La Louvière est résolument tournée vers l’avenir.

Le Collège communal a d’ailleurs mis sur pied un projet d’envergure, le Projet Boch avec son volet commercial : la Strada.


A l’image de ce qui s’est fait à Liège avec Médiacité ou à Louvain-la-Neuve avec l’Esplanade, nous voulons doter notre ville d’un nouveau centre commercial, spécifiquement étudié pour venir en complément et en soutien des magasins du centre-ville. Nous voulons créer un pôle d’attractivité qui ne phagocytera pas les commerces du centre-ville, mais qui au contraire leur permettra d’augmenter leur clientèle.

Cette complémentarité des commerces est un élément central du projet, voulu par le Collège communal et défendu par le MR. Afin d’assurer cette perspective, le Collège a décidé de constituer un groupe de travail autour de la question commerciale en centre-ville et sur la mise en place de synergie entre les commerces existants et le nouveau centre commercial. Olivier Destrebecq aura l’honneur de piloter ce groupe qui englobera les acteurs du centre-ville (Gestion centre-ville, UCIL, Comeos, UCM, CUC etc…). Il souhaite travailler de concert avec les commerçants en mettant en place une concertation efficace, un dialogue constructif  et une collaboration porteuse.  Selon lui, il y va de l’intérêt des commerçants et donc de la ville.

Pour être concret et pour illustrer la volonté d’intégrer la Strada au tissu commerçant existant, un accès direct sera prévu entre le centre-ville et le nouveau centre commercial par la rue Kéramis. Cette ouverture, souhaitée par l’AMCV et actée par le collège communal, permet une continuité commerçante à ce point importante, qu’elle engendrera un seul grand pôle commercial plutôt que deux pôles concurrents. A nos yeux, la Strada est une plus value pour le centre-ville ; Olivier Destrebecq veillera en tous cas à ce que la réalité pratique confirme le plan initial.

Au niveau de la procédure administrative, les choses bougent puisque le permis unique sera déposé au mois d’avril. Une réunion préalable à l’étude d’incidence aura lieu le 7 mars à 19h dans la salle du conseil communal.

En ce début de mandature, le Collège communal a érigé en absolue priorité le développement économique et commercial. En tant qu’échevin responsable, il incombe à Olivier Destrebecq de mettre en place un dialogue entre les pouvoirs publics et les acteurs économiques.

Avec la Strada, La Louvière se donne les moyens de ses ambitions et c’est une bonne chose. Nous devons pouvoir aller de l’avant et défendre un commerce qui est soumis à une forte pression en raison de la proximité des grands pôles que sont Charleroi et Mons.

Olivier Destrebecq tient toutefois rassurer les commerçants du centre-ville qui craignent une concurrence interne trop importante: « le Collège et le MR en particulier veilleront à ce que ce projet, la Strada, rejaillisse positivement sur vous ; susciter une nouvelle dynamique économique et commerciale est notre seul but ».

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire