mercredi 6 février 2013

Le lavoir de Péronne-lez-Binche, la Justice de paix et le tribunal du travail de La Louvière : Des Dossiers qui avancent !


Ce mardi 5 février 2013, Olivier Destrebecq a interpellé le Secrétaire d’État en charge de la Régie des Bâtiments à propos des travaux des lavoirs de Péronne-lez-Binche mais également sur ceux relatifs à la justice de paix et au tribunal du travail de La Louvière.

Pour ces deux dossiers, les nouvelles sont positives !

Concernant le lavoir de Péronne, Olivier Destrebecq a tenu à faire observer au Secrétaire d’État que le commencement des travaux avait pris beaucoup de retard et que le risque de voir les bâtiments se dégrader croissait. Le lavoir faisant partie intégrante du patrimoine architectural et affectif de notre Région du Centre, il a souhaité obtenir des informations précises quant à l’avancement du projet et attirer l’attention du Secrétaire d’État sur le dossier.

Ce dernier l’a rassuré quant à la gestion du chantier. En effet, celui-ci débutera dans le courant du mois de mai 2013 et devrait durer environ 400 jours, de sorte que l’achèvement des travaux doit intervenir vers la fin du 1er semestre 2014.

La réponse du Secrétaire d’État est d’autant plus positive qu’il a réaffirmé la volonté de diverses institutions (Institut des Sciences Naturelles, Musées royaux des Beaux Arts, Bibliothèque Nationale) de s’y installer.

En outre, le Secrétaire d’État a mentionné la possibilité d’une acquisition des bâtiments par la Régie des Bâtiments à la fin des travaux. Il s’agit d’une piste envisagée parmi d’autres qui permettrait de réduire le coût budgétaire de l’opération pour l’État Fédéral.

Concernant la Justice de paix et le tribunal du travail, les nouvelles sont tout aussi positives. Après les retards enregistrés en raison de différentes modifications apportées au projet et les aménagements budgétaires subséquents, le bâtiment a été livré en mai 2012. Les raccords téléphoniques dont dépendent la réception et la mise en service des ascenseurs auront lieu début 2013.

Le bâtiment sera donc entièrement opérationnel dans les prochaines semaines et concédé au SPF Justice qui se chargera du transfert effectif dans les nouveaux locaux.

Olivier Destrebecq acte donc avec satisfaction ces divers éléments. Il est heureux de constater que ces deux dossiers ne sont pas tombés aux oubliettes, que du contraire ; que le patrimoine architectural, historique et affectif de la Région du Centre sera conservé, qu’une réflexion poussée avec une vision à long terme est menée sur la question du coût budgétaire et que La Louvière, 5ème ville de Wallonie et 3ème ville du Hainaut aura sous peu les infrastructures judiciaires qu’elle mérite.

S'il se félicite des réponses fournies par le Gouvernement, il n’en demeurera pas moins attentif au respect des engagements pris. Le cas échéant, il n’hésitera pas à interpeller à nouveau le Secrétaire d’État.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire