lundi 4 février 2013

Quid de l'après Métropole Culture 2012 ?


Le projet La Louvière Métropole culture 2012 s'étant achevé avec la Parade lumineuse, l'heure est au questionnement. En effet, nombre de projets similaires n'ont pas eu l'impact espéré. Il faudra dès lors s'attacher à tout d'abord évaluer les retombées de cet évènement afin de pérenniser les actions les plus porteuses pour continuer sur la lancée de ce qui a été initié avec Métropole Culture. Concrètement, l'enjeu est donc pour notre Cité de profiter de cette dynamique afin de conforter sa position de ville culturelle en mettant en avant ses nombreux musées, ses sites classés à l'Unesco,... 
Un tel projet a non seulement permis à La Louvière de se doter d'une certaine visibilité mais en plus, cela a renforcé l'attractivité touristique et par conséquent, c'est également tout le pan économique qui peut en tirer du bénéfice. Cela crée un cercle vertueux ! Il est à souligner que malgré l'absence du théâtre due à divers travaux, le chapiteau "Le Splendide" a permis d'accueillir de nombreux spectacles de qualité dans un cadre original.

L'avenir louviérois en matière de culture semble toutefois rose car en 2015, Mons sera Capitale culturelle européenne et la Ville de La Louvière est une des principales villes partenaires du projet Mons 2015. Il était important de faire partie de cet évènement d'échelle européenne, c'est même une opportunité exceptionnelle car les retombées iront bien au-delà de Mons. En effet, un tel évènement aura un impact positif sur le secteur Horeca, le secteur artistique et bien d'autres domaines encore. 

La Louvière a de nombreux atouts et la culture en est un ! Cela s'inscrit dans une dynamique de renouveau qui va permettre à la cinquième ville wallonne de renforcer son image et sa situation.

Article d'Alexandra DUPONT paru dans La Louvière à la Une de février 2013

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire