jeudi 8 mai 2014

Ne pas oublier le passé pour mieux préparer l'avenir !


Ce 8 mai 2014 marque le 69ème anniversaire de la fin de la seconde Guerre Mondiale. C’est grâce aux leçons de l’Histoire que l’on tire les enseignements du présent afin de préparer l’avenir sans pour autant oublier les disparus.

Cette journée rend donc hommage aux vainqueurs de la dernière guerre mais aussi et surtout, à toutes les victimes de cette tragédie sans précédent. C'est également l’occasion de rendre hommage aux anciens combattants, de témoigner notre reconnaissance éternelle à toutes ces femmes et à tous ces hommes venus d’horizons et de pays différents, morts au nom de la liberté, de Notre Liberté.

Cette commémoration représente un double devoir. Un devoir de mémoire et un devoir envers notre avenir.

Devoir envers notre passé tout d’abord car cette guerre sera à jamais ancrée dans nos consciences. Elle sera toujours plus qu’un simple fait historique du 20ème siècle, plus que des conquêtes, des défaites et des massacres. Ces années de guerre ont montré que les hommes sont capables du pire et cela, au nom de leur nation, au nom de leur frontière, au nom de leurs convictions, et parfois même sans aucune raison valable. Il y a donc lieu de nous souvenir de toutes ces vies arrachées. Nous portons le deuil de millions de victimes, de millions de blessés et de disparus que nous honorons chaque année le 8 mai pour commémorer leur sacrifice pour la liberté de notre pays et pour la lutte contre la barbarie.

Nous avons également un devoir important envers l’avenir. En effet, cette journée est l'occasion d'adresser un message de vigilance pour la paix dans le monde. Il est important d'associer la jeunesse à cette manifestation ainsi qu'au travers de l'éducation pour que le devoir de mémoire se perpétue.

Depuis 69 ans, nous n'avons plus connu de conflit majeur et cela, grâce l'Europe. En effet, pendant la période de l'après-guerre, le deuil et la rancœur emplissaient encore les cœurs. Les pères fondateurs de l’Europe ont alors tenté un audacieux pari : mettre fin à la violence et à l’esprit de vengeance. L’Union européenne a donc permis de lier nos intérêts dans toute une série de domaine, ce qui annule de facto la possibilité d’un conflit armé.

C'est pourquoi, le respect de l'autre, l’acceptation des différences, la tolérance et le respect des règles d’une manière générale sont les valeurs à adopter et à perpétuer pour ne plus jamais revivre de telles horreurs. Ces balises ont tenu bon jusqu'à maintenant mais sont menacées par les discours de certains partis ou individus et cela, nous ne pouvons l'accepter. Dès lors, faisons preuve de vigilance pour défendre ces valeurs universelles !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire